Publié par Laisser un commentaire

Calendrier de l’Avent de dernière minute !

pochon-diy-noel-tissu-calendrier-de-lavent

On est fin novembre et vous n’avez toujours pas de calendrier de l’Avent ? Pas de panique, je vous propose un tuto minute pour réaliser le vôtre en quelques coups de ciseaux !!! Nous, dans la famille Bichic, on a plusieurs calendriers de l’Avent en tissu faits par ma maman (coucou!) et comme ça on a chacun le nôtre et on a juste à les sortir chaque année et mettre les chocolats et les petites surprises…

En papier ou en tissu, avec la machine à coudre ou sans couture, je vous partage quelques idées afin d’en réaliser un vous-même!

1. Le calendrier express à imprimer :

Matériel : du papier un peu épais (100g minimum) , Une imprimante, des ciseaux et de la colle.

Vous pouvez trouver de bien jolis calendriers de l’Avent en papier cartonné à télécharger gratuitement sur le site de Juliette https://www.zu-blog.com/ tout est super bien expliqué ! il ne vous restera plus qu’à le remplir de petites surprises, chocolats ou idées d’activités.

Un des calendriers de l’Avent à télécharger gratuitement ! Merci Juliette !

2. Le Kit Calendrier à acheter:

Si vous n’avez pas d’imprimante, là encore je vous propose une super solution et super abordable de chez La Maison des Makers à Montpellier : pour 12€, vous aurez de quoi confectionner vous-même un calendrier sympa avec tout ce qu’il faut ! Caroline est adorable et sa boutique regorge de chouettes kits et cadeaux (c’est bientôt Noël non ? ! Elle propose également des ateliers de DIY créatifs (couture, bijoux, macramé, …) Si vous allez y faire un tour dites-lui bonjour de ma part !

A retrouver dans la boutique La Maison des Makers à Monpellier

3. Le Calendrier super fastoche en tissu: tuto Mini Bichic !

Si vous vous sentez l’âme d’un/e bricoleur/se, vous aurez besoin de:

Tissus motif Noël (les magasins de tissus sont ouverts !), des ciseaux cranteurs, des bouchons en liège de préférence ( oui il va falloir donner un peu de sa personne…), un couteau (attention aux doigts! Et de préférence éviter de couper après avoir donné de sa personne pour les bouchons!!!), une planche à découper, des feutres ou marqueurs, un pistolet à colle chaude (ou une bonne colle en tube style superglue), une assiette ou un plat assez grand (20 cm minimum) ou un gabarit d’un carré de 25 cm, un stylo type frixion, un vieux t-shirt ou des morceaux de ficelle, des vieux lacets, … et bien sur : des chocolats ! (Si vous n’avez pas de tissus: recyclez des vieux vêtements, customisez-les, faites des petites enveloppes ou petits paquets avec du papier, des emballages, des mini restes de papier cadeau, des rouleaux de papier toilettes, bref les idées sont infinies !)

ciseaux-cranteurs-tissu-noel-
matériel pour les pochons

Prenez une assiette ou le gabarit en carton, tracez le tour avec le stylo frixion (qui s’efface à la chaleur), découpez la forme avec les ciseaux cranteurs (cela va éviter que le tissu s’effiloche) placez votre gourmandise au centre, et fermez-le avec votre cordon. Conseil: vous l’aurez remarqué, un disque de 20cm ça donne un tout petit pochon pas bien grand (MAIS assez grand pour une bonne papillote!). Alors variez les tailles afin de glisser des choses différentes dans vos pochons !

un cercle de 20 cm minium pour tracer sur le tissu
  • Pour faire les numéros, prenez un bouchon en liège et coupez des rondelles de 0,5 cm. Sur les rondelles écrivez au feutre les numéros.
  • Collez les rondelles sur le pochon.
  • Une fois les 24 pochons finis, accrochez-les sur une branche de bois, votre sapin de Noël, …
coupez des rondelles dans des bouchons de liège et écrire les chiffres de 1 à 24

Si vous avez choisi d’utiliser un vieux t-shirt ou vêtement: coupez des bandes de 3-4 cm de haut sur 20 cm de long pour fabriquer des liens pour nouer votre tissu.

4. Le calendrier niveau expert :

Vous aurez besoin :

D’une machine à coudre (ou de quoi coudre à la main…), du tissu, des ciseaux cranteurs, des bouchons de vin en liège de préférence, un couteau, une planche à découper, des feutres ou marqueurs, un pistolet à colle chaude (ou une bonne colle en tube style superglue) un stylo type frixion, un vieux t-shirt ou des morceaux de ficelle, des vieux lacets, … et bien sûr : des chocolats !

Découpez deux rectangles de 12 cm de large sur 18 cm de haut à l’aide des ciseaux cranteurs.

Placez vos tissu endroit contre endroit et cousez les 2 longueurs et le bas du rectangle, retournez sur l’endroit votre petit sac.

Mettez votre chocolat et fermez avec le lien !

Pour les chiffres, faire la même chose que pour le calendrier précédent avec les bouchons en liège 😉

Tadaaaam ! (allez, plus que 23 à faire!)

Et suspendez votre calendrier !

Quelles alternatives aux chocolats ?

  • une petite surprise : un joli savon, une barrette à cheveux (vous pouvez en trouver ici ) un petit sachet de perles pour faire un bracelet, une pomme de pin à décorer, …
  • une ou plusieurs pièces de puzzle (en fonction du nombre de pièces total du puzzle) et le 24 décembre le puzzle sera complet ! on peut imaginer la même chose avec une boite de lego.  

Bon bricolage !

Et chez vous ? C’est plutôt calendrier acheté dans le commerce ou un fait maison ?

Publié par Laisser un commentaire

Activité pâtisserie: préparer Noël…

boite-sables-noel

Les fêtes de fin d’année arrivants à grands pas, je vous propose cette semaine une activité à faire en famille. Je vous partage des recettes testées et validées que j’ai pu trouver sur le site www.bredele.fr où vous pourrez choisir la recette qui vous fera envie.

Ceux qui me connaissent bien savent que je suis née en Lorraine, à Nancy plus précisément. Mais du côté de ma maman nous avons des origines alsaciennes. Dans mes souvenirs d’enfant, chaque année quelques semaines avant Noël, la tante de ma maman qui habitait Strasbourg, cuisinait des boites et des boites remplies de différentes sortes de Bredele: ces petits gâteaux que l’on fait et mange pendant les fêtes de Noël, accompagnés d’un bon thé bien chaud.

C’est un peu ma madeleine de Proust à moi, et une tradition que j’aime perpétrer avec mes filles chaque année…

Pour ma part, j’ai choisi de réaliser avec mes filles de 4 et 6 ans, des Butterbredele (Petits fours au beurre) et des Sablés aux Epices (pour les utilisateurs de Thermomix, je valide aussi les recettes du Cookidoo!). Je réalise mes pâtes le matin (elles doivent la plupart du temps reposer quelques heures au frais) ainsi le programme de l’après-midi est tout trouvé et on se régale au goûter !

Liste du matériel à prévoir :

  • des emportes pièces (vous pouvez en trouver souvent en grande surface ou en boutique spécialisées dans les accessoires culinaires). Si vous n’en n’avez pas ou ne voulez pas en acheter, utilisez simplement la pointe d’un couteau pour dessiner la forme qui vous plait !
  • Une poche à douille (ou un petit sachet de congélation dont on coupera un petit coin)
  • des sucres décoratifs ou des pépites de chocolat, des morceaux de noix, de noisettes, …
  • un rouleau à pâtisserie, du papier cuisson et des plaques.
  • une jolie boite en fer pour y conserver vos biscuits.
  • Et enfin des petites mains mignonnes prêtes à pâtisser !
pate-sable-noel
Préparation de la pâte à sablés de Noël

Une fois les biscuits refroidis, vous pouvez faire un glaçage pour décorer vos biscuits (j’avoue que c’est un peu sucré! c’est pour cela que je n’en fais pas sur tous les sablés, et qu’on les laisse plutôt natures)

decoration-sables-noel-sucres
Décoration des sablés de Noël avec du glaçage et des petits sucres de formes et couleurs variés

Mes filles aiment beaucoup faire des petits gâteaux de Noël, cela nous fait une petite activité sympa, qui change et qui les occupe un bon moment !

Et voilà notre production de petits sablés, tous aussi beaux les uns que les autres (même si mon glaçage était un poil trop liquide…) Alors à votre avis, combien de temps vont-ils durer ? Et vous, vous avez envie d’essayer d’en faire ? Quels sont vos souvenirs d’enfants liés à Noël ? Racontez-moi !

boite-sables-noel
Jolie boite à sablés de Noël offert par mon amie Céline

A bientôt, prenez-soin de vous !

Publié par Laisser un commentaire

DIY – Bricolage à faire soi-même: une déco avec des chutes de tissus

La semaine derniere je vous avais montré comment faire vos beewraps vous même, pour remplacer le film étirable en plastique et ça à l’air de vous avoir bien plu ! Je ne vais pas faire un article dessus, mais si vous voulez les détails allez voir ma publication Instagram

En activité pour ce weekend de confinement, je vous propose de customiser un cintre en aluminium (type cintre de pressing) et de faire une déco sympa en recyclant des chutes de tissu, vêtements abîmés, des vieux draps, etc.

Le cœur en chutes de tissus terminé !

Il y a quelques mois, ma voisine m’avait donné un joli cœur en métal, je l’ai gardé précieusement jusqu’au jour où pendant le 1er confinement en voyant toutes mes chutes de tissu j’ai eu l’idée de nouer plein de chutes de tissus sur ce cœur ! C’est une activité hyper simple à faire avec les enfants et que j’avais partagé sur mon compte Instagram.

Voici la liste du matériel à avoir:

  • un cintre en aluminium ou une forme toute faite (cercle, étoile, …)
  • des chutes de tissu, vêtements usés, vieux draps…
  • des ciseaux
  • vos mains !

D’abord il vous faudra découper des rectangles d’environ 13 cm de long sur 3 cm de large. Ensuite donnez la forme souhaitée au cintre un coeur, une étoile ou tout simplement un cercle (c’est bientot Noel, profitez-en pour faire une couronne de l’avent !!)

On noue les rectangles de tissu autour du fil métallique

Puis faites un nœud avec le rectangle de tissu autour du morceau de cintre. Au fur et à mesure, poussez vos nœuds pour qu’ils recouvrent toute la partie métallique et le tour est joué !

Alors ça vous a plu ? Dites-moi quelle forme vous allez faire !

Publié par Laisser un commentaire

FAQ Masques – Questions fréquentes :

Quelle est la composition des masques alternatifs Mini Bichic ? Les masques sont composés de 3 couches de tissu 100% coton Oeko-tex (exempt de matières nocives pour l’Homme et l’environnement). Les tissus que j’utilise en 3 couches est conforme à la fabrication des masques catégorie 1 (tableau DGA p8).

Pourquoi il n’y a pas de filtre ? Parce que l’AFNOR ne recommande pas ce type de masque. Et d’un point de vue tout à fait personnel, je ne pense pas que respirer à travers une lingette dépoussiérante soit hyper saine et préfère utiliser des matières naturelles.

Les attaches sont faites comment ? Vu la difficulté d’avoir de l’élastique en ce moment, j’ai choisi d’utiliser des bandes de tissu coton jersey (c’est la matières des t-shirts) qui sont extensibles, douces, et plus confortables que les élastiques qui ont tendance a à « cuire » ou rétrécir au fil des lavages. Ils sont également plus facilement réglables. Pareil pour les liens à nouer : ce sont des bandes de jersey.

Les masques Mini Bichic ont-ils un label, sont-ils réglementés, testés en laboratoire ? Non, les masques que je confectionne n’ont pas fait l’objet de tests pour la simple et bonne raison qu’en tant qu’artisane en micro-entreprise, je ne peux pas m’offrir de tels tests puisqu’ils coûtent la modique somme de 1100€ HT par modèle ; donc si je veux proposer des motifs différents régulièrement, c’est autant de tests. Je comprends le fait qu’il faille réglementer pour que certains fabricants ne fassent et ne vendent n’importe quoi (tissu non adapté, modèle avec coutures sagittales, etc), mais proposer un label avec un test à ce coût n’est pas envisageable pour de petits artisans. C’est pourquoi je vous invite à bien lire cette page avant d’acheter mes masques en toutes connaissances de causes.

Combien de fois je peux laver et utiliser les masques Mini Bichic ? Là encore, je n’ai pas fait testé mes masques donc je ne peux pas garantir le nombre de lavages. Au fil des lavages à 60°C (et séchage en machine), les fibres du tissu auraient tendance à se resserrer rendant le masque moins respirable. Mais un peu de bon sens : si le masques est déchiré, présente une usure, ou si vous sentez que vous respirez moins bien : jetez-le ! (Comme vous le feriez avec n’importe quel autre article textile… (utiliseriez-vous des torchons de vaisselle troués ?)

Combien de temps doit-on garder le masque? Les masques ont une durée maximale d’utilisation de 4h. Cependant, il doit être immédiatement changé si vous sentez qu’il est humide ou s’il a été souillé. On le retire par les attaches sans toucher le tissu, et on le garde dans un sac en plastique à part, en attendant de pouvoir le laver.

Comment entretenir les masques ? Les masques se lavent en machine, avec votre lessive habituelle (adoucissant à proscrire, il adoucit le tissu, mais encrasse les fibres le rendant moins respirable!) à une température de 60°c (cycle d’au moins 30 min). Le séchage doit d’effectuer soit au sèche-linge, soit à l’intérieur de la maison (pour éviter que les particules de pollens et autres viennent se poser sur le masque). Une fois le masque sec, vous pouvez le repasser pour re-marquer les plis. (Recommandations AFNOR)

Les masques enfants: depuis le 2 novembre 2020, le port du masque est devenu obligatoire à l’école. Les masques enfants sont composés de deux couches de coton (contre 3 pour les adultes) pour leur permettre une meilleure respirabilité, ils sont utilisables à partir de 6 ans jusque 11 ans, après mieux vaudra passer sur une taille adulte. Dans tous les cas, il ne faut pas mettre de masque à un bébé de moins de 2 ans ! L’enfant doit rester sous la surveillance d’un adulte, et retirer le masque en cas de difficultés à respirer. Si cela peut vous aider à faire porter un masque à votre enfant, je vous invite à lire cette petite BD www.cocovirus.net .

Comment porter un masque: Le masque doit impérativement couvrir le nez et la bouche jusque sous le menton. Porter le masque sous le nez, ou le déplacer sous le menton puis le remettre quelques minutes plus tard est inutile.

Si vous avez d’autres questions, vous pouvez me les envoyer par email à l’adresse contact@minibichic.com, je serai ravie de vous répondre, prenez soin de vous.